# L’ÉDITO | Aux Champs-Elysées


Jean-François LEGARET et Catherine DUMAS
Jean-François LEGARET et Catherine DUMAS

La plus belle avenue du monde émet à nouveau une lumière diffuse dans Paris.


L’auteur belge de bande dessinée Philippe GELUCK y a lâché vingt grands félins sculptés, au pelage de bronze, le long des jardins Nord des Champs-Elysées entre la Concorde et le Théâtre Marigny, non loin de l’ancienne pergola restaurée. Humour, malice, ironie : l’exposition “Le chat déambule” est visible jusqu’au 9 juin.


Ne pouvant aller à lui, l’art vient à nous. L’artiste provoque ainsi l’échange avec le passant, dans la rue, au cœur de notre espace public, ici un écrin exceptionnel.


Autre projet, le réaménagement d’ensemble de l’avenue des Champs-Elysées, depuis la Concorde jusqu’à l’Arc de Triomphe. Le Comité Champs-Elysées y travaille depuis des années. La Mairie de Paris le dévoile progressivement ces semaines. Il devrait mettre à l’honneur les jardins et la végétation. La place de la Concorde serait réaménagée avant les Jeux Olympiques et Paralympiques de 2024, le reste après.


Enfin, l’Hôtel de la Marine, monument emblématique de la place de la Concorde, va ouvrir au public dans les prochains jours, pour la première fois depuis la Révolution.


Couper à travers les Champs, c’est donc, en ce moment, choisir le chemin le plus court pour retrouver un peu des lumières de Paris, en attendant de sortir enfin du tunnel des restrictions sanitaires…


Jean-François LEGARET, Président

Catherine DUMAS, Présidente d'honneur