L'Arc de Triomphe fugacement emballé !



Du 18 septembre au 3 octobre, conformément au dernier projet posthume de Christo VLADIMIROFF JAVACHEFF dit “Christo”, l’Arc de Triomphe a été emballé de 25 000 m² de tissu argenté aux reflets bleutés et de 3 km de corde rouge.


L’artiste plasticien bulgare avait travaillé sur ce projet monumental et éphémère pour l’arche napoléonienne depuis 1961 jusqu’à sa mort, l’année dernière. Fidèle au travail d’une vie qui parle de liberté et qui - paradoxalement - révèle en cachant, l’emballement public a été d’autant plus grand que l'œuvre a existé à peine deux semaines.


Financés par les ventes d'œuvres de l’artiste en partenariat avec le Centre des monuments nationaux (CMN), et avec le prêt à titre gracieux des lieux par l’Etat, les travaux ont été réalisés par les cordistes du bâtiment de la même entreprise Les Charpentiers de Paris qui avait déjà drapé le Pont Neuf du 22 septembre au 7 octobre 1985. Le bénéfice de la vente des produits dérivés a été reversé au CMN.