Le Sacré-Cœur bientôt protégé au titre des monuments historiques



Le Conseil de Paris a adopté le 11 octobre une délibération autorisant la protection de la basilique du Sacré-Cœur au titre des monuments historiques. Ce niveau de protection rehaussé permettra aussi des financements supplémentaires. Cette démarche s’inscrit dans le cadre d’une révision des protections de plusieurs églises parisiennes opérée depuis 2012, laquelle a permis l'inscription ou le classement de 18 édifices au titre des “MH”.


Deuxième monument religieux parisien le plus visité après Notre-Dame de Paris (et premier depuis la fermeture au public de la cathédrale) et bientôt - donc - soixante-septième monument parisien classé, la basilique érigée entre 1874 et 1919 et située sur le point haut de la capitale a longtemps été une référence en matière d’architecture religieuse, avant de devenir un édifice emblématique de Paris, en dépit d’une histoire controversée liée à l’événement de la Commune insurrectionnelle de 1871.


Pour le Directeur régional des affaires culturelles d’Île-de-France, Laurent ROTURIER, service à l’initiative du classement, "aussi étonnant que cela soit, [le Sacré-Cœur n’était] pas protégé au titre des monuments historiques, signe d’une difficile et lente reconnaissance de l’architecture du XIXe siècle".