Lever de rideau pour les cabarets parisiens



Moulin-Rouge, Lido, Chez Michou, Le Paradis Latin, La Nouvelle Ève, Crazy Horse … : emblématiques des nuits parisiennes, du sens du spectacle et d’un certain art de la fête dans la Ville Lumière, les cabarets et salles de music-hall légendaires de la capitale ont rouvert en septembre, après 18 mois de fermeture, pour le plus vif plaisir des Parisiens et des touristes désireux de se divertir.


Une réouverture “quoi qu’il en coûte” et presque “militante”, tant le retour à la normale en termes de fréquentation n’est pas attendu avant 2022 et le retour des touristes étrangers qui représentent habituellement plus de la moitié de la clientèle des prestigieuses revues et spectacles de ces établissements installés dans la capitale depuis la fin du 19e siècle.