LA NEWSLETTER | juillet 2020



# L'édito | L’esprit des Lumières


La crise sanitaire et le grand désordre économique qu’elle a provoqué à l’échelle planétaire ont considérablement modifié les habitudes, les relations humaines, les conditions de travail, les comportements. Et face aux incertitudes de l’évolution de la pandémie, personne n’envisage sérieusement le retour à la situation antérieure. Le monde est entré dans une nouvelle phase, suspendu aux informations souvent paradoxales, balancé entre l’espoir d’un vaccin et la menace de nouveaux confinements.


Au XVIII ème siècle, l’esprit des Lumières luttait contre l’intolérance et les préjugés. Il affirmait que la raison faisait progresser les hommes vers le savoir, la liberté et le bonheur. Cette proclamation du pouvoir de la raison reste dans le temps présent le meilleur remède pour ne pas subir. Chaque être humain détient en lui-même les antidotes contre la désinformation et l’ignorance.


La liste des pays privés de liberté est longue. Et dans chacun d’entre eux l’obscurantisme et le déni ont aggravé les ravages du virus. Les totalitarismes redoutent plus que tout ce qui échappe à leur contrôle obsessionnel.


Paris aime la liberté. Et malgré les contraintes, en dépit de quelques agissements irresponsables, les Parisiens ont été et sont exemplaires. A commencer bien sûr par les personnels soignants, les bénévoles, les services publics, les commerçants.


Que les Parisiens, héritiers au premier titre de l’esprit des Lumières, éprouvent et partagent cette fierté. Que les difficultés du temps présent raniment les Lumières de Paris. Elles font rayonner l’espérance.


Jean-François LEGARET

Président




L'INTERVIEW | Catherine DUMAS, Présidente d'honneur des Lumières de Paris, Sénatrice de Paris


Catherine Dumas est Présidente d’honneur des Lumières de Paris, Sénatrice de Paris et Conseillère de Paris du 17e arrondissement - récemment réélue. Elle se mobilise de longue date pour défendre la place de Paris, promouvoir l’image de la France dans le monde et valoriser le patrimoine national dans les domaines de la gastronomie, des métiers d’art et des savoir-faire traditionnels.


Vous êtes vice-présidente de la commission de la culture au Sénat. Les métiers des différents secteurs de la culture sont tout particulièrement impactés par la crise sanitaire. Quelles initiatives avez-vous déjà prises, et comptez-vous encore prendre, pour aider ces professionnels à sauvegarder et reprendre leur activité ?


Pendant toute la période du confinement je suis restée en contact avec les professionnels de la culture. Paris reste une place prépondérante pour la dynamique culturelle dans le reste du pays. L’objectif premier était donc de montrer aux producteurs, acteurs, patrons de salle, qu’ils n’étaient pas seuls face à la déflagration que constituaient, pour eux aussi, la crise sanitaire, la fermeture des salles, l’incertitude qui planait sur l’organisation des festivals cet été et les mesures de distanciation qui vont rendre compliqué, encore longtemps, l’équilibre économique de leurs projets.


J’ai notamment organisé avec ma collègue députée du 17e, Brigitte KUSTER, une visioconférence avec des producteurs et patrons de salles parisiennes, nous avons également eu des contacts avec les gestionnaires des caisses spécifiques à la protection des acteurs et techniciens du spectacle. La médiation parlementaire qui a pu s’opérer, notamment lors de la discussion des projets de loi de finances rectificatives (nous allons entamer la 3ème en 5 mois et une 4ème est déjà annoncée pour début septembre) aura permis de rassurer les intermittents du spectacle concernant la prise en compte de l’effet Covid sur leur maintien ou ouverture de droits lorsqu’ils n’ont plus d’activité. Parallèlement, il a fallu veiller à ce que les mesures de chômage partiel ainsi que les aides financières prévues pour les entreprises, petites et grandes, soient bien accessibles aux patrons de salles et producteurs de spectacles.


Aujourd’hui, le déconfinement est engagé, il semble se dérouler positivement. Si cela se poursuit, il faudra envisager, en concertation avec les professionnels, de nouvelles étapes et de nouveaux projets pour aider la profession à retrouver une dynamique essentielle à leur survie. Il va falloir avoir de l’imagination, mais je suis confiante, ces professions n’en manquent pas !


[...]


LIRE LA SUITE DE L'INTERVIEW



Après 4 mois de fermeture, le Louvre rouvre enfin ses portes


Après presque 4 mois de fermeture, le musée le plus visité au monde a rouvert ses portes le lundi 6 juillet. Chaque année, le Louvre accueille près de 10 millions de visiteurs qui se pressent autour de ses chefs-d’œuvre. Certaines collections ne sont pas encore accessibles, mais les salles habituellement les plus fréquentées - comme celle où se trouve la Joconde, la Victoire de Samothrace, La Liberté guidant le peuple, Le Radeau de La Méduse ou la Vénus de Milo - seront ouvertes au public.


La réouverture du Louvre est un signal fort envoyé aux touristes étrangers. La saison touristique à Paris peut (enfin) commencer !



Paris Fashion Week 2020, le rendez-vous phare façon rêve virtuel


La Paris Fashion Week s'est déroulée du 6 au 8 juillet. Un rendez-vous incontournable dans la capitale de la mode. Mais, pour la première fois de son histoire, les collections Haute Couture ont été présentées en version digitale. Chanel, Dior, Hermès, Balmain … les maisons ont rivalisé de créativité pour présenter la fine fleur de leurs ateliers en version numérique.


A l’automne, Paris devrait être la première place internationale de la mode à reprendre les défilés en "présence physique", dès le 28 septembre, à l’occasion de la semaine du prêt-à-porter féminin.



Paris-Saclay, l'université française championne du monde des mathématiques


L'année dernière, elle n’existait pas ! Créée par le décret du 6 novembre 2019 regroupant plusieurs entités d’enseignement supérieur scientifique, l'Université Paris-Saclay est, dès sa première année d’existence, consacrée meilleure université du monde en mathématiques, devant la prestigieuse école américaine Princeton, dans le classement de Shanghai paru le 29 juin. Résultat : la Région capitale redonne à la France une place privilégiée dans les domaines scientifiques !



Le PSG fête ses 50 ans !


Pour fêter les 50 ans de l’emblématique club parisien, quoi de mieux que d’offrir à ses fans une version du légendaire maillot BBRBB, conçu par Daniel Hechter en 1973 ? L’institution parisienne rend un hommage à ses racines. Comme a pu s’en réjouir son président Al-Khelaïfi dans un communiqué : "Ce maillot historique respire le style, la passion, l’ambition et l’énergie de ce club unique, ambassadeur de Paris, ville des lumières". Ce maillot, dévoilé le 21 Juillet, sera une invitation à rassembler les supporters de toutes les générations, à Paris, en France et dans le monde entier.

Directeur de publication : Alain CARADEUC, Secrétaire général des Lumières de Paris - Institut International