On (re)trouve tout à la nouvelle Samaritaine !


Façades de g. à d. : Art déco (Sauvage), Art nouveau (Jourdain) et la nouvelle sur la rue de Rivoli (agence Sanaa)
Façades de g. à d. : Art déco (Sauvage), Art nouveau (Jourdain) et la nouvelle sur la rue de Rivoli (agence Sanaa)

La réouverture de la “nouvelle” Samaritaine le 19 juin - après 15 années de fermeture, dont 6 de travaux - est l’occasion de (re)découvrir la “cathédrale du commerce” fondée en 1870 par Ernest COGNACQ et Marie-Louise JAŸ, mais aussi un lieu emblématique de l’art de vivre à la parisienne et du patrimoine architectural de la capitale, conjuguant originalement l’Art nouveau du bâtiment de Frantz JOURDAIN, l’Art déco de celui d’Henri SAUVAGE et la nouvelle "peau de verre" de l'agence japonaise Sanaa sur la rue de Rivoli. La propriété du groupe LVMH est protégée au titre des monuments historiques.


Orné d’un patio, d’un atrium et d’une allée piétonne depuis la rue de Rivoli jusqu’à la Seine, l’écrin rénové comprend des commerces (plus de 600 marques présentes, dont les plus grands noms du luxe), des bureaux, des logements, une crèche, un hôtel de luxe.


Concomitante à l’ouverture de la Bourse de Commerce - Collection Pinault et de la Poste du Louvre, la réouverture de la Samaritaine fait résolument du 1er un arrondissement qui sait conjuguer le passé et le présent, l’histoire et la modernité.


En savoir plus.