L'INTERVIEW | Pierre GARCIA, Directeur général Grands Moulins de Paris


Pierre GARCIA, DG Grands Moulins de Paris

Fin 2019, les Grands Moulins de Paris ont fêté leurs 100 ans au cœur de la filière française du blé. Quels ont été les axes de développement de votre activité ?


Pouvoir célébrer notre centenaire est une preuve de solidité et cela a constitué une étape importante pour notre Grande Maison. Nous avons réalisé de nombreuses actions qui ont permis de faire rayonner toutes les innovations du secteur de la boulangerie française portées par Grands Moulins de Paris. C’est parce que nous sommes un véritable partenaire des artisans-boulangers depuis le début que nous avons su, au fil des ans, leur apporter des solutions pour développer leur activité. Nous avons ainsi créé en 1968 le premier mélange meunier avec le "pain de campagne" et bousculé le secteur en 1979 en proposant une gamme de viennoiseries surgelées pour faire face aux problématiques de main d’œuvre notamment. Nous avons continué à enrichir notre offre produits mais aussi mis en place des solutions d’accompagnement personnalisés avec des conseillers pour développer les points de vente ou pour le volet transaction-financement. Notre mission est de regarder l’avenir avec confiance et se préparer aux défis qui sont là.


Les Grands Moulins de Paris ont fêté leurs 100 ans fin 2019

Quelles sont les nouvelles contraintes et opportunités des différents marchés sur lesquels l’entreprise est présente ?


La demande de produits reste très liée à l’authentique et l’artisanat. Cependant, la demande de service est plus large et les attentes pour des services modernes, novateurs, sont nombreuses. Penser en termes serviciels, plutôt qu’en termes de produit unique, permet un processus d’innovation et de créativité plus fécond, et surtout plus différenciant. En ouvrant en 2019 le premier site e-commerce pour les boulangers, nous leur avons permis de commander sans contrainte et de se former grâce à de nombreuses recettes, conseils de remise en œuvre et actualités du secteur.


Notre société et notre planète nous soumettent aussi de nouveaux défis. Il faut que l’alimentation de demain soit bonne pour nous et bonne pour la planète. C’est la raison pour laquelle nous avons décidé de valoriser plus fortement tous nos engagements pour une "AlimenTAtion responsaBLE". Avec cette démarche "A TABLE", nous nous fixons un cap et nous partageons tous les chantiers déjà enclenchés. Par exemple, nous travaillons étroitement avec nos partenaires sur les modes de production et de conservation pour que 100% des grains de blé utilisés dans nos moulins soient stockés sans insecticide d’ici fin 2020. Grands Moulins de Paris spécialise également deux de ses moulins, Brienne et Surgères, dans la production de farine bio avec du blé bio français pour répondre aux attentes des clients et consommateurs. Au niveau de nos recettes produits, nous privilégions des ingrédients connus et reconnus avec une recherche d’innovation et d’amélioration continue. Par exemple, les colorants et arômes inclus dans nos mélanges meuniers sont d’origine naturelle depuis mai 2018.


Enfin, on ne peut pas faire abstraction de la situation sanitaire des derniers mois qui a fortement impacté tous nos marchés. Tous ensemble, nous avons su faire preuve d’agilité et de solidarité pour assurer la continuité alimentaire de la Nation. Et malgré les difficultés, je tiens à souligner la résilience de nos artisans-boulangers qui ont répondus présents et démontré l’utilité sociale de ce beau métier. Il s’agit donc aujourd’hui de proposer à nos clients des idées de produits, recettes et remises en œuvre qui correspondent aux comportements du moment et qui peuvent être un levier pour retrouver un chiffre d’affaires intéressant pour l’artisan-boulanger.


Cette crise COVID-19 a également accentué certaines tendances qui s’accélèrent, comme la recherche de produits locaux ou de labels (Label Rouge, Bio, CRC …). Des orientations qui confortent notre volonté de produire dans nos 8 moulins de la farine exclusivement à partir de blé 100% français, avec un approvisionnement en majorité dans un rayon de 125 km, et notre implication dans les démarches filière. Nous sommes aujourd’hui acteur dans pas moins de 8 filières différentes qui représentent plus d’1 tonne sur 3 de nos ventes aux industriels de l’agro-alimentaire. C’est une démarche qui implique des contraintes techniques importantes au niveau des moulins pour garantir la traçabilité totale, dédier des capacités de stockage, isoler les fabrications, adapter les plans de contrôles, etc. Mais cela a l’avantage, grâce à des schémas d’engagement pluriannuels, d’assurer des débouchés pérennes aux agriculteurs et de garantir dans la durée des approvisionnements de qualité à nos clients en leur apportant sécurité et visibilité.


La production de farine bio avec du blé bio français répond aux attentes des clients et consommateurs

Aujourd’hui, plus de 75 % des céréales françaises (blé, orge, colza, etc.) sont produites, collectées et commercialisées par les coopératives. Vous-même, vous faites partie de VIVESCIA. Pourquoi ?


Faire partie d’un groupe coopératif appartenant à 11 000 agriculteurs nous permet d’être très proches des attentes et des besoins clients. Cela permet de mieux lier les savoir-faire agricoles et la boulangerie française, pour développer et pérenniser une filière blé/farine/pain d’excellence.


C’est le sens de l’entrepreneuriat qui a conduit les agriculteurs du Nord-Est de la France à unir leurs forces il y a près de 90 ans, pour bâtir ensemble leur avenir au sein de la coopérative VIVESCIA. En investissant dans des entreprises de transformation comme la nôtre, les agriculteurs organisent les production en France et à l’international pour mieux valoriser les céréales qu’ils produisent.


L’Ecole de Boulangerie et de Pâtisserie fondée en 1929 accueille chaque année plus de 450 boulangers en apprentissage ou en formation continue. Comment le métier évolue-t-il pour satisfaire les besoins de la clientèle ?


Selon l’étude IFOP d’avril 2020, les personnes interrogées pensent à 89% que les boulangeries sont indispensables dans leur vie quotidienne. La période de confinement a permis de remettre en valeur ce métier, comme véritable utilité sociale, et je l’espère, va continuer à attirer des jeunes entrepreneurs, comme nous en installons chaque année. C’est un métier qui attire de nombreux passionnés, y compris reconversion professionnelle, et notre école partenaire l’École de Boulangerie et de Pâtisserie de Paris est un atout majeur dans la transmission du savoir-faire et de la passion du métier.


Le métier de boulanger a donc un bel avenir devant lui mais le boulanger doit en effet être en mesure de répondre aux attentes des consommateurs. C’est là toute la force de notre accompagnement personnalisé au quotidien. Nos experts sur le terrain sont à leurs côtés pour non seulement développer leur technicité produit, mais aussi pour les aider à concevoir une boutique qui attire le consommateur et le fidélise. Cela passe aussi par une capacité à se digitaliser avec la mise en place par exemple de click & collect pour limiter la file d’attente. Pour se démarquer aujourd’hui, le boulanger doit être capable de valoriser son savoir-faire, cela passe par de la communication sur les réseaux sociaux, du travail d’agencement de ses vitrines, de la formation de son équipe de vente et aussi de l’adaptation de son offre produit dans une même journée pour être en phase avec les différents instants de consommation.


L’Ecole de Boulangerie et de Pâtisserie accueille plus de 450 boulangers en apprentissage ou en formation continue

Grands Moulins de Paris est présent de longue date à l’International, parmi les premiers exportateurs français de farine. Dans votre secteur d’activité, quelle est l’image de l’origine “Paris” ? Est-ce que la boulangerie fait rayonner la France ?


Nous avons noué des partenariats avec des distributeurs locaux qui nous permettent aujourd’hui d’exporter nos farines, mélanges meuniers et ingrédients dans 65 pays. Le savoir-faire boulanger à la française est en effet un véritable levier pour l’International et l’évocation de Paris est synonyme de qualité, de goût et de tradition qui plaît aux consommateurs étrangers.

Nos clients internationaux exploitent d’ailleurs largement cette image positive dans la décoration de leurs boutiques et leur communication sur les réseaux sociaux, comme Saint Germain qui vient d’ouvrir une boulangerie en Uruguay et dont les débuts sont très prometteurs, ou Sweet Wheat Bakery aux Etats-Unis.


Vous avez répondu à l’appel de solidarité des pouvoirs publics français pour venir en aide aux Libanais en contribuant à acheminer en un temps record 75 tonnes de farine au pays du cèdre.


Il nous a paru évident de répondre immédiatement présents à l’appel de solidarité porté par les pouvoirs publics français, et je salue la réactivité des équipes Grands Moulins de Paris qui ont su se mobiliser en soutien des Libanais dans un élan de générosité qui nous caractérise.


Il y a plus de 5 ans, nous avions décidé de fédérer nos équipes sous la bannière "Unis pour le Goût" pour soutenir le regroupement de nos différentes entités sous Grands Moulins de Paris. Si 100 ans après notre Grande Maison continue de rayonner, c’est parce que les femmes et les hommes qui la composent ont fait des choix, engagés et responsables. Il s’agit aujourd’hui de traduire ce positionnement fort pour demain au travers d’une nouvelle signature qui continue à nous ressembler.


Et c’est avec joie que je souhaite vous dévoiler en avant-première cette nouvelle signature en guise de conclusion : Grands Moulins de Paris c’est "Un grain d’audace, un choix d’avenir".

24 vues0 commentaire