Rétrospective inédite de Sally GABORI, grande peintre aborigène


Sweers Island, 2008, Collection Arthur et Suzie Roe, Melbourne, Australie (crédit photo : Simon Strong).
Sweers Island, 2008, Collection Arthur et Suzie Roe, Melbourne, Australie (crédit photo : Simon Strong).

La Fondation Cartier expose jusqu’au 6 novembre l’une des plus grandes artistes aborigènes australiennes contemporaines, Sally GABORI (1924-2015).


La notoriété de la peintre exposée pour la première fois hors de l’Australie est inversement proportionnelle à sa longévité artistique, puisqu’elle ne commença à peindre les paysages et les lieux de son île natale, Bentinck, qu’en en 2005, à l’âge de 80 ans. En à peine dix ans, elle peignit environ 2 000 tableaux composés de vastes aplats colorés et lumineux.


En savoir plus.