Tourisme : la magie parisienne opère à nouveau



Depuis le printemps, c’est évident. D’abord en provenance de la France, puis de l’Europe, du Moyen-Orient et des Etats-Unis, les touristes nationaux et internationaux sont de retour à Paris et en Île-de-France. Frustrés par deux années d’immobilité contrainte, ils prennent leur "revanche" et voyagent. Seuls les Asiatiques manquent encore à l’appel.


C’est une bonne nouvelle pour tous les professionnels du tourisme francilien - hôteliers, restaurateurs et commerçants. C’est une bonne nouvelle aussi pour la France tant Paris est la locomotive du tourisme hexagonal. S’il s’agit encore de clientèles de loisirs, davantage présentes pendant les vacances scolaires et les week-ends, le retour du tourisme d’affaires et du tourisme de groupe aux périodes plus creuses est imminent. Avec les salons et les congrès en septembre, le tourisme francilien devrait rattraper son niveau de 2019 d’ici la fin de l’année.


Paris sort même de la crise avec un leadership accru. Elle reste sur le podium des villes les plus attractives. Et ses perspectives sont prometteuses, avec la Coupe du monde de rugby l'année prochaine puis les Jeux Olympiques et Paralympiques en 2024. Sous réserve, bien sûr, du contexte sanitaire et géopolitique. Et d’éventuels mouvements sociaux à la rentrée, lesquels contribuent toujours à dégrader l’image de la capitale.